Rappel des éléments essentiels à la sécurité

Rénover sa toiture

Rappel des éléments essentiels à la sécurité

Publié le 10/04/2019

Les métiers de la toiture et de la charpente sont au premier rang des métiers dangereux du bâtiment. Si l’erreur est humaine, elle ne se paye que trop cher à cette hauteur. Les métiers de la toiture ne laissent aucune place au hasard ; le réflexe sécurité, les équipements et les bonnes pratiques les remplacent.

La prévention des risques professionnels des travaux de toiture est la clé d’un chantier professionnel et sécurisé. Le maitre d’ouvrage est aussi d’ailleurs très sensible à ce point. Les équipements de sécurité sont apparents et affichent la couleur.

Si le risque de chute est évident, le métier compte bien d’autres dangers qui s’ajoutent à cette exigence permanente de prévention et d’attention.

  • Les postures de travail sont contraignantes
  • Le port de lourdes charges malaisé
  • Les outils, scies, meuleuses et pointes présentent des risques à l’utilisation
  • Certains matériaux exigent des manipulations sous conditions (isolants, amiante)
  • Le vent, la pluie, le froid, le soleil s’invitent aussi sur le toit

Le métier force souvent, à raison, l’admiration et le respect. Tant pour le bel ouvrage que pour sa mise en œuvre périlleuse.

Tout chantier mené en sécurité a d’abord été bien pensé en amont par la mise en œuvre d’aménagements d’équipements de sécurité collectifs respectant les normes : échafaudages, garde-corps et points d’ancrage des harnais, équipements de levage, aides à la manutention et des outillages, etc.


Sécurité de Chantier

Un bon échafaudage prévoit

  • Un garde-corps de montage et de sécurité,
  • des liens pour bâches de sécurisation des échafaudages,
  • des systèmes de filets de sécurité pour le captage des chutes de débris,
  • des plaques pour pieds d’échafaudage, pour assurer la stabilité des échafaudages
  • des capes pour extrémités de tubes et du ruban adhésif de sécurité.Les échafaudages sur taquets d’échelle sont interdits, les plates-formes sur tréteaux vivement déconseillés.

Le chantier est évidemment interdit au public. Monter voir l’avancement du chantier est tentant, mais non autorisé à toute personne extérieure au chantier. Il est de la responsabilité de l’artisan d’en interdire l’accès par des panneaux explicites.

Il est fortement recommandé aux équipes présentes sur le chantier de porter des vêtements adaptés et d’être équipées de protections :

  • Casques de chantier contre les chutes d’objets. Ces casques doivent être remplacés en cas de choc
  • Chaussures ou bottes de sécurité antidérapantes, avec embout protecteur et semelle anti-perforation
  • Lunettes de protection lors de l’utilisation de meuleuses, tronçonneuses et scies
  • Genouillères ou pantalon à genouillère type « hygrovet » pour les travaux au sol
  • Gants adaptés à chaque usage : gants de manutention épais et renforcés, gants anti-coupures pour la découpe, gants de néoprène ou nitrile avec revêtement intérieur en coton et des manchettes remontant haut sur les avant-bras pour éviter tout contact direct avec le ciment.

Travailler en hauteur devient une habitude. Vivre dangereusement tend à s’oublier. Pour garder les bons réflexes, les équipes doivent régulièrement retourner en formation.

De plus, certains équipements de sécurité de toiture posés à demeure commencent à se faire plus fréquents. Sur les toits d’immeubles, la pose d’une ligne de vie – câble tout le long du faitage — permet de s’encorder et se déplacer à l’envie.

Crochet de sécurité tuile médiane

Les crochets de sécurité – très souvent posés sous une tuile de ventilation pour éviter le soulèvement des tuiles – permettent de passer une corde sur le crochet ou un mousqueton dans l’œil d’attache. Pour éviter les réticences dues à l’esthétique, EDILIANS a conçu des tuiles de ventilation spécifiques, compatibles avec nos crochets de sécurité et passe-barre. Il faudra évidemment poser ces crochets de sécurité à intervalles réguliers sur toute la toiture pour assurer les déplacements sans avoir à se décrocher. Les crochets de sécurité seront fixés sur un chevron.

Le passe barre est une alternative au crochet de sécurité. Il est en effet plus discret. Seul l’œil de l’attache apparaît, il n’y a pas de crochet. Le passe barre sera souvent également couplé à une tuile de ventilation. Certains toits de particuliers prévoient la pose de ces équipements de sécurité permanents. Équipements qui d’ailleurs sont également utilisés par les propriétaires lors des visites de routine pour nettoyer les chenaux ou suite aux intempéries pour examiner les éventuels dégâts.

Consultez d'autres sélections de fiches en lien avec cet article :
Projet neuf Projet rénovation Refaire sa toiture Rénovation maison Rénovation toiture Réparation toiture Travaux toiture
Thématique de la fiche Rénover sa toiture
Services couvreursServices couvreursServices negocesServices negocesServices particuliersServices particuliers