Optimiser coût de l’agrandissement de sa maison - Agrandir à quel prix ?

agrandissement de maison
Tirer avantage de sa toiture

Agrandissement

Publié le 09/04/2019

Bien-être, plaisir, famille, joie, quiétude : autant de mots qui évoquent votre contentement à l'égard de votre maison : vous l'aimez, vous y sentez bien et avez nullement l'envie d'en changer.

Pour d'autres, les critères de satisfaction se trouvent ailleurs : un quartier attractif, la proximité du travail, le voisinage, des activités extra professionnelles ou simplement l'envie de trouver un équilibre après de multiples déménagements voire réinvestir dans un projet immobilier.

Vous vous sentez donc bien où vous êtes mais commencez à vous sentir à l'étroit ; que ce soit votre adolescent qui désire son indépendance, l'arrivée du petit dernier que vous souhaitez chouchouter ou bien l'envie d'agencer différemment votre maison (pièces à vivre plus grandes, cuisine américaine, dressing...)

Le constat est là ! Il vous manque une pièce voire plus.

21% des propriétaires de maison individuelle ont le projet d'agrandir leur maison.

*Source promotoit

Un agrandissement oui, mais comment ?

De manière générale, il existe 2 moyens pour augmenter la superficie de sa résidence :

  • réaliser un « agrandissement » : une extension est créé à coté de votre maison actuelle ; souvent matérialisée par un patio ou une véranda.
  • procéder à une « surélévation » : l'augmentation de surface se fait alors en créant de nouvelles pièces en hauteur (étage en +).

Au-delà de l'aspect esthétique, un critère essentiel va influencer votre choix entre les 2 possibilités : la taille de votre terrain. En effet, vous habitez en ville ou dans une zone pavillonnaire avec les maisons accolées les unes aux autres, ou votre terrain n'est pas assez grand; la surélévation est le seul moyen d'accroitre son nombre de pièces.
Nous nous concentrerons donc sur ce type d'agrandissement.

Ce projet de surélévation est impliquant et ambitieux avec une vraie valeur-ajoutée.

Mais qui dit projet d'envergure, dit projet à dimensionner : Est-il administrativement, techniquement et budgétairement viable ?

  • Le cadre administratif calibre la faisabilité dans le respect des normes nationales et communales (hauteur du bâtiment, aspect de la façade, forme de la toiture …). Prévoyez environ 2 mois pour contacter tous les interlocuteurs et obtenir le permis de construire ou la déclaration de travaux.
  • La partie technique sera jaugée par un professionnel et permettra d'asseoir un projet durable et sain : règles de conception, respect de la mise en œuvre et contraintes de la structure actuelle. La complexité et la taille de la surface à ajouter impactera le temps passé sur le chantier : 1 à 3 mois peuvent être nécessaires.
  • Niveau budget, l'enveloppe est variable mais conséquente. Comptez en moyenne 1000-1200€/m2 (hors aménagement et finition) ainsi que 100€/m2 pour l'isolation.

Pourquoi ne pas profiter de ces travaux pour changer sa toiture ? L'enlèvement des tuiles étant déjà prévu dans le projet d'agrandissement, la mise en œuvre n'en sera que + économique. C'est sans doute le bon moment pour y penser.... Comparez et choisissez un modèle de tuile ici

Découvrez les étapes clés

Proche d'un projet de construction neuve avec le montage de murs, la pose de plancher haut, … cet agrandissement doit être structuré avant d'attaquer les travaux. Vous trouverez ci-dessous les grandes étapes pour vous accompagner.

Phase de diagnostic :

1- Construire son projet :

Quel volume souhaitez-vous ? Nombre de pièces, forme… ?

Il existe plusieurs implantations : intégration des pièces sur la maison ou sur le garage ? Complète sur toute la surface de la maison ou partielle (une partie de la longueur ou de la largeur) ou encore prendre appui sur un bout extérieur de la maison …

Quelle utilisation pour ces nouvelles pièces ?

Les finitions peuvent être distinctes selon l'usage imaginé : par exemple un bureau et une salle de bain distinctes (arrivée d'eaux, évacuation des eaux usagers...). Pour une chambre, il faudra penser à installer des fenêtres de toit et voir quel sera l'impact sur la toiture.

Pour bien configurer ce nouvel agencement, vous pouvez faire appel à un architecte d'intérieur pour optimiser l'espace.

Astuce : idéalement si vous souhaitez faire un point d'eau à l'étage, alignez-le avec les canalisations existantes au rez-de-chaussée. Vous optimiserez ainsi le circuit.

Quelle esthétique souhaitez-vous donner à votre habitation ?

Vous avez la possibilité de reproduire à l'identique votre maison, seule la hauteur variera. Vous conserverez ainsi le cachet de votre habitation sans dénaturer l'apparence.Vous pouvez également profiter de cette rénovation pour transformer l'esthétique de votre maison avec une touche plus moderne. Cet aspect se répercutera à la fois sur la façade mais également sur la toiture.

C'est d'ailleurs dans cette phase de réflexion, que se pose la question de changer vos tuiles. En effet, il est judicieux d'intégrer dans ces travaux, la réfection des tuiles si elles sont en fin de garantie, obsolètes ou passées de mode (envie d'un nouveau style : moderne, déstructurée, ardoisée...). L'intérêt est notamment financier, au vue de la dépose de tuiles qui est déjà prévue dans le cadre de la surélévation … Il sera inutile de faire revenir une entreprise spécialisée pour réaliser cette action.

Quelle organisation pendant les travaux ?

L'idéal serait de pouvoir s'absenter pendant les travaux. Cependant aux vues de la durée de ces derniers cela risque d'être difficile, notamment si l'intervention à lieu sur votre résidence principale.

Divers corps de métier interviendront sur votre chantier, chacun se devra d'être précautionneux pour éviter tout désagrément (habitant +passager à proximité, voisinage).

2- Valider son projet au niveau administratif

Votre projet ne pourra sortir de terre, ou plutôt de « l'air » dans le cas présent qu'une fois toutes les démarches administratives réalisées.

Cette rénovation est dite « lourde » car elle modifie significativement l'aspect extérieur de votre maison. Tour d'horizon des incontournables :

  • Consultez à la mairie le plan d'urbanisme local (PLU). Il indique la réglementation locale. L'aspect de surface, le vis-à-vis, la forme de la toiture, la hauteur du bâtiment, l'alignement des façades font partie des critères prescrits.
  • Toujours à la mairie, déposez votre permis de construire ou votre déclaration de travaux. Ils exposent les contours de votre projet (inclinaison, …)
  • si vous êtes à moins de 500 mètres d'un bâtiment classé, d'un monument historique ou dans une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP) : faites appel aux Architectes des Bâtiments de France (ABF).
  • Vos travaux vont augmenter la surface de votre habitation. Si la nouvelle surface habitable dépasse les 170m2 (SHON : surface hors œuvre nette) un architecte devra être sollicité.
  • Pour la partie financement, vérifiez les aides qui peuvent vous être attribuées. Même si cet agrandissement n'est pas éligible à l'éco PTZ, il peut cependant être financé par un plan épargne logement (PEL).

Renseignez-vous auprès d'organismes tels que l'Ademe, Anah,… pour connaître les aides et subventions possibles pour cette rénovation dite « d'agrandissement. »

3- Contacter les professionnels

Les travaux ne vous font pas peur, vous avez des connaissances en bâtiment ou travaillez dans ce milieu, vous avez décidé de vous lancer dans cette aventure. Attention de bien respecter les règles de sécurité notamment avec les équipements de protection individuels (EPI).

A l'inverse, vous souhaitez vous délester de cette tâche, 2 possibilités : soit vous prenez contact avec l'ensemble des professionnels (charpentier, architecte, plombier, électricien,… selon l'étendu des travaux) soit vous pouvez faire appel à un maître d'œuvre qui coordonnera en amont tous les professionnels nécessaires.

Phase de travaux :

Vous êtes à la fin de votre processus : vous avez estimé un budget, défini les contours de votre projet, établi les démarches administratives correspondantes et choisi vos professionnels. Il vous reste à approuver le devis effectué par l'entreprise avant de démarrer les travaux.

4- Valider les devis

Pour vous aider à décrypter un devis avant d'apposer sa signature et ainsi le valider: voici les éléments à vérifier :
Les travaux vont forcément excédés 150€, le devis est obligatoire.

N'hésitez pas à comparer les prestations de plusieurs professionnels afin de trouver le bon rapport qualité/prix. Vous pouvez demander à voir des photos de réalisation et/ou chantiers à proximité pour vous conforter dans votre choix.

Attention aux offres trop alléchantes qui pourraient cacher un manque de professionnalisme ou tout simplement une arnaque.C'est également à cette étape que vous indiquerez vos choix de matériaux et/ou préférence : couleurs de façade, choix d'une structure en bois ou brique monomur, création d'une fenêtre de toit, changement des tuiles…

Dans tous les cas, 9 critères doivent être explicites sur le devis : Coordonnées de la société dont numéros d'identification, Coordonnées du client, descriptif détaillé des travaux, délais de réalisation, taux horaire, montant global HT et TTC avec taux de TVA, conditions de paiement, durée de validité de l'offre et les clauses de révision des prix.

Le devis doit être édité en 2 exemplaires : 1 pour chaque partie.
Une fois signé et passé le délai de rétraction légal de 7 jours, ce devis aura valeur de contrat.

5- Suivi et fin de travaux

L'étape « travaux » peut enfin débuter.

Idéalement environ 2 mois avant le début des travaux, vous devez prévenir le voisinage. Une autorisation municipale (permis de construire) doit être affichée et visible de la rue et ce pendant toute la durée des travaux. L'objectif étant d'informer les voisins à proximité et laisser la possibilité à ces derniers de manifester un désaccord.Les professionnels auront diagnostiqué au préalable l'état des sols (marécage, canalisations..) et l'état de la maison, saine et robuste pour supporter le poids de la nouvelle structure.

Les grandes étapes seront :

  • déposer les tuiles
  • ôter la charpente existante
  • allonger les murs porteurs
  • créer un plancher haut pour accueillir l'étage supplémentaire. L'accent doit être mis sur l'isolation thermique et sonore, vous y gagnerez en confort.
  • réaliser les divers raccordements (électricité, chauffage, restaus d'eau potable, sanitaire et écoulements des eaux usées)
    N'oubliez pas d'étendre votre réseau de télécommunication notamment la fibre optique afin d'avoir un usage optimisé dans toutes les pièces.
  • Mettre hors d'eau les nouvelles pièces en installant la charpente et en posant les tuiles.
  • Terminer avec les finitions : isolation des murs (type placo..)

Vérifier que les liaisons entre le bâtiment existant et le nouveau soient bien raccordés afin d'éviter tout pont thermique et toute infiltration d'eau. L'isolation thermique sera un gage de longévité de votre habitation et un bon allié pour limiter la perte d'énergie (et faire des économies sur votre facture de gaz ou d'électricité).

A la fin des travaux, veillez à ce que le résultat corresponde avec les éléments du devis. Si tel est le cas, le chantier est terminé et le paiement final doit être effectué .N'hésitez pas à demander une facture qui pourra vous être demandée par l'assureur en cas de sinistre futur.

Qui m’accompagne ?

  • Entreprise spécialisée

    A chaque catégorie de travaux, différents corps de métier sont nécessaires. Qu'ils soient, plombier, charpentier, électricien, couvreur … chacun œuvre pour réaliser la rénovation dans les règles de l'art et ainsi assurer la pérennité de l'ouvrage.

  • Le maître d'oeuvre

    Ce professionnel vous sera utile pour gérer les différents professionnels et assurer le suivi de chantier. Cet intervenant n'est pas obligatoire mais très utile pour se décharger de toutes contraintes liées au projet de surélévation de maison.

  • Les vendeurs de matériaux

    Si vos travaux sont réalisés de manière autonome, les négociants de matériaux sont à votre disposition pour trouver les produits adéquats.

  • L'architecte

    Il devient nécessaire si votre habitation dans sa nouvelle mouture à une surface habitable supérieure à170m2.

    L'architecte des bâtiments de France sera également indispensable si vous êtes à proximité d'un bâtiment classé historique (- 500m)

Astuce entretien

Vous venez d'augmenter votre surface habitable en modifiant l'aspect extérieur de votre toiture. Pour réaliser l'entretien et/ou le nettoyage, il vous faudra prendre en compte ce nouveau volume.

Pour vous mouvoir sur cette nouvelle structure, assurez-vous que vos EPI (équipement protection individuel) soient aux normes et utilisés avec sécurité.

Une fois parvenu sur le toit, une vérification des tuiles, des points singuliers, des accessoires et des évacuations d'eau devra être effectuée.

Fréquence : nettoyage 1 fois tous les 2-3 ans (+entretien : 1 fois par an)

A retenir : Bonnes attitudes = gage de durabilité

Voir toutes nos astuces entretien
Consultez d'autres sélections de fiches en lien avec cet article :
Agrandissement maison
Thématique de la fiche Tirer avantage de sa toiture
Services couvreursServices couvreursServices negocesServices negocesServices particuliersServices particuliers